Pierre d’alun et aluminium : question santé sur le déodorant naturel

La pierre d’alun est parfois vue tels un déodorant ou un anti-transpirant naturel, mais aussi une substitue saine des déodorants ordinaires avec une composition abondante de sels d’aluminium. Est-elle vraiment efficace ? Y a-t-il des risques sur la santé ? Avant de vous lancer dans son utilisation, découvrez dans cet article ce qu’est vraiment la pierre d’alun.

La pierre d’alun c’est quoi ?

La pierre d’alun est un cristal condensé d’un gisement appelé bauxite ou alunite. Ce minerai est généralement composé de sulfates de potassium et d’aluminium. La pierre d’alun est bien connue dans l’univers du cosmétique naturel pour ses différents bienfaits. Il est souvent utilisé tel un déodorant naturel ou anti-transpirant, puisqu’une fois appliqué sur la peau, il a tendance à resserrer les pores de la peau et diminue également la formation de sébum pour les peaux épaisses. La pierre d’alun favorise également la cicatrisation grâce à ce caractère, et elle est couramment utilisée après le rasage ou à l’épilation afin d’arrêter les microhémorragies et soulager la peau.

Il existe deux types de pierre d’alun : en bloc et en poudre. Elle est une parfaite alternative respectueuse de l’environnement et de votre peau aux déodorants classiques. Ne contenant pas de silicone, de chlorhydrates d’aluminium, de parfum, de conservateurs et de gaz propulseur qui est une menace pour l’atmosphère, la pierre d’Alun se présente alors comme votre partenaire cosmétique naturelle.

La pierre d’alun comme déodorant naturel

La pierre d’alun est un extrait de minerai. Elle dispose d’un grand potentiel pour lutter contre les odeurs désagréables et les auréoles. Elle est très efficace puisqu’elle élimine les bactéries qui produisent les mauvaises odeurs, et prend le rôle d’un anti-transpirant afin de resserrer les pores de la peau pour réduire la transpiration, et cela pour un bon moment. Elle ne produit aucune intolérance et n’irrite guère, même à hautes températures. Simple d’utilisation et inodore, elle ne dépose aucune marque sur les habits.

Elle est très pratique puisqu’elle ne dépasse pas les 100 g, et se transporte commodément partout même pour vos déplacements à l’étranger. La pierre d’alun est un produit facile à conserver, car une seule pierre peut durer plusieurs années, et ne nécessite pas d’être emballé. Et avec son aspect se rapprochant du Cristal, elle peut faire office de décoration pour votre salle de bain.

Le problème des sels d’aluminium

La pierre d’Alun contient de l’aluminium, et il s’agit notamment de sulfates d’aluminium. C’est un composant qui risque de nuire à l’état de santé d’une personne, ce qui a été confirmé suite aux résultats de nombreuses études. Ces menaces sont souvent représentées par le trichlorure d’aluminium renfermé dans la plupart des anti-transpirants ordinaires. Ce composant favorise le développement du cancer du sein, mais atteint également le cerveau pendant des années. Les sels d’aluminium favorisent également l’affaiblissement des cellules cérébrales, ce qui peut provoquer les syndromes neurodégénératifs tels que le Parkinson ou l’Alzheimer.

Quelle que soit la situation, il y a peu de chances qu’un grand nombre de sels d’aluminium puissent s’introduire à l’intérieur d’une peau en parfaite santé. C’est particulièrement en cas de démangeaison, d’épilation, ou de rasage qu’il faut défendre l’application de la pierre d’alun ou d’un anti-transpirant ordinaire, juste par prudence. En effet, les sels d’aluminium peuvent s’introduire dans l’organisme à travers une peau endommagée.

Avis des scientifiques sur les sels d’aluminium

À l’heure actuelle, la dangerosité ou l’innocuité de l’alun d’ammonium et de l’alun de potassium restent à vérifier. Par ailleurs, des études approfondies et émancipées leur concernant sont toujours à effectuer. Le sujet du dégagement chimique des aluns brandi par de nombreux journalistes ou fabricants doit alors être tenu en considération.

Selon le professeur Roger Deloncle, à la toxicologue et chimiste, l’aluminium renfermé dans une pierre d’alun ou un anti-transpirant ordinaire se confirme être capable de passer la barrière épidermique. Cette situation faite réflexion à une étude, réalisée en 2013, qu’il avait effectuée en compagnie d’autres scientifiques, concernant l’entrée transcutanée des sels d’aluminium au niveau de la zone axillaire.

Actuellement, les scientifiques avancent encore des conclusions différentes sur le sujet. Cependant, par principe de circonspection, toutes les réponses s’avèrent correspondre à l’interdiction de l’utilisation de pierre d’alun ou d’anti-transpirant sur une peau après le rasage, l’épilation ou en cas d’irritation.

Les alternatives naturelles anti-transpirantes

Voici l’illusion du désodorisant à la pierre d’Alun n’est plus d’actualité. Mais existe-t-il d’autres alternatives afin de conserver une fraîcheur dans vos aisselles sans revenir dans les polémiques quotidiennes ? Plus que vous ne l’imaginez, ne vous en faites pas ! La cosmétique conventionnelle à plus d’un tour dans son sac et est perspicace et peut vous surprendre avec des produits plus efficaces.

  • Les huiles essentielles : principalement très parfumées, elles peuvent être utilisées afin de masquer les mauvaises odeurs. Mais pas uniquement ! Elles disposent également de beaucoup de sources actives, qui ont pour rôle d’éliminer les bactéries afin de contrôler la pousse microbienne des aisselles.
  • Le bicarbonate de soude : très apprécié pour ses propriétés déodorantes, il est extrêmement efficace pour éliminer les odeurs corporelles.
  • L’oxyde de zinc : il est identique au bicarbonate de soude, mais en plus doux. C’est une parfaite alternative pour les personnes sensibles à l’irritation.

Articles similaires

Comments

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

Nouveaux articles